Comment limiter les interruptions au travail quand on est débordé ?

Comment limiter les interruptions au travail ?

Sursollicité au bureau ? Dérangé sans arrêt ? Si vous ne pouvez pas tout contrôler, vous pouvez néanmoins limiter les interruptions au travail. Cibler vos actions, communiquer, gérer votre environnement : découvrez comment vous attaquer aux interruptions au travail.

Comment limiter les interruptions pour travailler plus sereinement ? Être dérangé toutes les 15 minutes, sur sollicité, peut être frustrant, voir même stressant.  Sachant en plus qu’à chaque interruption, il nous faut de précieuses minutes pour vous remettre dans le bain.  Si cela se répète toute la journée, il y a de quoi se demander parfois « Quand est-ce que je travaille ? ». Ces interruptions répétées peuvent être en plus la source de difficultés à se concentrer et se motiver.

Alors, comment faire pour les éviter ? Si vous ne pouvez pas tout contrôler, vous pouvez en réduire leur nombre au quotidien. Anticiper, mieux communiquer, et adapter votre environnement : autant de pistes à adopter en amont pour être moins dérangés au travail et gagner du temps.

[ À lire aussi : 14 stratégies pour gérer les interruptions au travail ]

Comment limiter les interruptions au travail ? - Article de appytodo

Faire un mini-audit

Apprendre à reconnaitre vos sources d’interruptions vous aidera à les gérer plus facilement. Concrètement ? Voici 3 étapes.

Étape 1 : Identifier les sources pour mieux prévenir

Soyez attentif pendant une semaine type de travail, et notez dans un carnet :

Quel type d’interruption subissez-vous ?

Qui vous interrompt ?

Quel était le degré d’importance ? D’urgence ?

N’oubliez pas de :

  • Prendre en compte toutes les formes d’interruptions. Celles-ci peuvent venir des autres, d’objets, ou encore de vous-même.
  • Distinguer celles qui vous sont bénéfiques de celles qui vous nuisent. Certaines interruptions sont bienvenues et font partie intégrante de notre travail. Ici concentrez-vous sur celles qui vous gênent.

Étape 2 : Établir un plan d’action pour réduire les risques

A chaque fois que vous identifiez une nouvelle source d’interruptions :

  • Demandez-vous aussi :

« comment puis-je faire différemment la prochaine fois  ? »

  • Notez les premières idées qui vous viennent à l’esprit.

Étape 3 : Vous concentrer sur les récurrences

Après avoir fait l’exercice pendant une — voire deux — semaine(s), vous aurez une vision plus précise de la situation.

Relisez vos notes et demandez-vous :

Quelles sont les interruptions qui reviennent souvent ? Les modèles récurrents ?

Que puis-je faire pour les éviter ou du moins les limiter ?

Ne reste plus qu’à élaborer un plan d’action pour venir à bout des interruptions qui — selon vous — ne sont pas nécessaires !

communication assertive - interruptions au travail

Communiquer clairement

Pour réduire les sollicitations impromptues, la clé est la communication. Pas toujours facile, mais on peut tout dire en mettant la forme. Développez votre assertivité !

Être clair avec les autres

  • Demandez à vos amis de vous appeler à certains moments de la journée (ex. : le midi ou le soir après 19 h 30).
  • Prévenez vos collègues quand vous ne souhaitez pas être dérangé.
  • Demandez aux personnes qui vous interrompent souvent d’être spécifique. À savoir, préciser :
      • 1. Quelles sont leurs attentes ? Que veulent-ils de vous ?
      • 2. Quand ont-ils besoin de vous ?
      • 3. Quelles sont leurs propres suggestions et idées pour résoudre leur problème (les options et leurs recommandations) ?

Responsabiliser vos interlocuteurs

  • Formez vos collègues : prenez un peu plus de temps et montrez comment ils peuvent gérer eux-mêmes leur problème, de sorte qu’ils n’auront pas besoin de vous interrompre encore et encore sur le même sujet.
  • Responsabilisez les équipes ou vos collègues : pensez aux sources fréquentes d’interruptions de leur part et responsabilisez-les pour qu’ils résolvent eux-mêmes ce type de problème.

Prévoir des moments dédiés

  • Planifiez des réunions pour traiter les dossiers. Mettez à l’ordre du jour un temps pour traiter les questions et points en suspens. Ainsi, vos interlocuteurs sauront qu’ils pourront vous solliciter à ce moment-là.
  • Manager ? Fixez des rendez-vous réguliers avec votre équipe : réunions d’équipe, points en « one-one »… Prévoyez à chaque fois un moment d’échanges ou un tour de tables.
  • Instaurez des plages de disponibilité pour répondre aux besoins de certains, et vous permettre d’avancer.
      • Choisissez vos créneaux réguliers (par exemple, tous les vendredis matin de 10 h à 12 h).
      • Communiquez-les afin que vos collègues prennent l’habitude de s’organiser et vous solliciter en fonction de ses plages.
      • Faites-les respecter, bien sûr sauf urgence. Soyez vraiment disponible. Si on vous sollicite en dehors de ces plages, demandez votre interlocuteur si cela peut attendre ?

Travailler sans être dérangé - concentré

Adapter votre environnement de travail

Éliminer les distractions

  • Mettez votre téléphone portable en silencieux, voir éteignez-le, pour pouvoir vous concentrer. Si c’est important, on vous laissera un message.
  • Mettez votre téléphone fixe au bureau (si vous en avez un) sur répondeur et désactivez la sonnerie.
  • Coupez les notifications sur votre téléphone et ordinateur tel que celles de vos réseaux sociaux, votre boite mail ou vos SMS. Prévoyez plutôt un temps dédié (au déjeuner, en fin de journée, pour surfer sur internet).

Signaler que vous ne souhaitez pas être dérangé

Instaurez une sorte de signe ou signal qui dit aux autres que vous ne voulez pas être interrompu sauf si c’est urgent. Par exemple :

  • Fermez la porte de votre bureau si vous le pouvez. Sans oublier de faire savoir sa signification aux autres, à savoir : « porte close = ne pas dérangé ».
  • Portez des écouteurs. Outre le fait que la musique peut vous aider à vous concentrer, c’est un signe que vous travaillez et donc un obstacle aux interruptions en tout genre. Et si vous n’aimez pas écouter de la musique en travaillant, vous pouvez aussi juste mettre vos écouteurs ;).
  • Placez un panneau ou une pancarte sur votre bureau pour notifier les autres que vous ne souhaitez pas être dérangé. En open space, avec une petite note d’humour cela marche aussi.
  • Isolez-vous : peut-être n’arrivez-vous pas du tout à vous concentrer ou avancer sur un dossier important. Dans ce cas, vous pouvez choisir de travailler dans un autre endroit : salle de réunion, bar au pied du bureau, bureau vide d’un collègue, chez vous en télétravail…

À vous de jouer

Et voilà, je vous ai livré des pistes pour limiter les interruptions au travail. Selon votre situation, certaines seront plus appropriées que d’autres.

Mon conseil : Commencez par identifier LA source d’interruption la plus fréquente et mettez en place une réponse adaptée. En vous attaquant à chaque type d’interruption, pas à pas, vous serez peut-être rapidement surpris de constater que le nombre de sollicitations impromptues a diminué.

Ne reste plus qu’à agir :

👉 Parmi toutes ces stratégies, laquelle vous parle le plus ?

👉 Qu’allez-vous faire en premier ?

Une dernière chose : N’oubliez pas que vous pouvez aussi être vous-même une source d’interruption pour les autres. Alors la prochaine fois que vous vous apprêtez à interrompre quelqu’un demandez-vous si c’est adapté ;).

Pour aller plus loin

  • Vous souhaitez retrouver la maitrise de votre temps ? vous sentir plus aligné au bureau ? atteindre un objectif ? Faites vous accompagner. Coach professionnelle, je vous aide à atteindre vos objectifs et à vous développer personnellement et professionnellement.

Equilibre vie pro-vie perso, par où commencer ?

Rejoignez la communauté et téléchargez le guide gratuit.

Catherine

Catherine

Bonjour ! Je suis Catherine, coach professionnelle et créatrice d'outils d'organisation. J’aide les personnes qui travaillent trop à reprendre les rênes de leur vie grâce à une meilleure gestion de leur temps et de leur équilibre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoignez les 2000 lecteurs
de la lettre du mois

Recevez chaque mois une dose d'inspirations, les conseils et actualités de appytodo dans votre boîte email.
+ En rejoignant la communauté, vous aurez aussi accès à des bonus exclusifs.

Promis pas de spams 🙂. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos emails.